Arrêt sur recherche N°1

Panneau des Actions

Arrêt sur recherche N°1

Arrêt sur recherche - Le rôle des chefs de juridiction dans la gestion des ressources humaines des magistrats

Par IERDJ

Où et quand

Date et heure

Lieu

Locaux de l'IERDJ 47 bis Rue des Vinaigriers 75010 Paris France

Carte et itinéraires

Comment s'y rendre

À propos de cet évènement

Arrêt sur recherche, le rendez-vous mensuel de l'IERDJ où la recherche rencontre le terrain. Un dialogue entre chercheurs et praticiens autour d'une question centrale issue d'un rapport de recherche de l'IERDJ.

La gestion des ressources humaines des magistrats est un sujet “terrain” qui intéresse l'ensemble du corps : les magistrats praticiens eux-mêmes, les chefs de juridictions, les administrations chargées de la gestion des ressources humaines (DSJ notamment), le CSM, mais aussi l’ENM.

La recherche "Justice et magistrat·es : Une GRH en miettes ? Une analyse contextualiste, comparative et pluridisciplinaire", menée sous la codirection scientifique de LIONEL JACQUOT, SYLVIE PIERRE-MAURICE, ESTELLE MERCIER et publiée en mars 2022 se propose d'étudier les pratiques différenciées de gestion des ressources humaines (GRH) dans trois pays, la France, la Belgique et Suède. Tout en relevant les différences issues du statut, de la culture et de la gestion, la recherche établit un lien entre la crise éprouvée par l’institution judiciaire et l’introduction d’une rationalité managériale dans la magistrature.

Les appels à la modernisation de la GRH en France et plus largement en Europe se fait pressante : la constellation des acteurs, le manque de cohésion de l’ensemble des outils RH, les problèmes de cohérence du modèle, mais aussi la dispersion du travail et les injonctions contradictoires que subissent les acteurs de la RH sont autant de signes faibles. Cela semble rendre inexorable une révolution aussi bien culturelle, juridique, budgétaire que sur le plan de la formation et de la gestion des carrières individuelles des magistrats.

Par une approche multidimensionnelle (institution, organisation, professions), pluridisciplinaire (droit, science de gestion et sociologie), mais aussi contextualiste (contenu, contextes, processus) et comparative (France, Belgique, Suède) ; il s’agira au cours de cet arrêt sur recherche d’analyser les difficultés qui minent les outils et pratiques de la GRH des magistrats en se focalisant notamment sur la figure du chef de juridiction, clef de voute de la GRH des magistrats, pourtant mal connu et reconnu en tant que tel.

Dans une période (perpétuelle ?) marquée par la crise de la justice, comment appréhender la GRH des magistrats et est-il encore possible de la réformer ?

Le rapport de la recherche et la synthèse de recherche sont disponibles sur notre site ici : https://gip-ierdj.fr/fr/publications/la-gestion-des-ressources-humaines-des-magistrats-en-france-et-en-europe-2/